Cette année aura été chaude sur le globe. La NASA vient de dévoiler un rapport des températures en 2020 et cette année a surpassé le record établi en 2016. L’atmosphère terrestre s’est réchauffée d’1,2 degré Celsius.

Incendie de la forêt nationale de Klamath en 2017 — Photo by Matt Howard on Unsplash

En décembre dernier, Météo France dressait un constat sans appel. L’année 2020 a été la plus chaude depuis le début du XXe siècle, soit depuis que les mesures existent. Dans l’Hexagone, les chiffres dépassent la normale de près de 1,5 °C. Une tendance, qui sans surprise, se confirme aussi à l’international. Il faut dire que l’année a été ponctuée de plusieurs incendies de grande envergure à commencer par ceux qui ont secoué l’Australie dès le mois de janvier. Les États-Unis, et surtout la Californie, n’ont pas été épargnés non plus. En septembre dernier, les célèbres vignobles de la Napa Valley ont été la proie de feux forêts de grande envergure. La NASA vient de dévoiler un rapport des températures annuelles et il semblerait que 2020 surpasse 2016 en la matière. L’année dernière, l’atmosphère terrestre s’est réchauffée de 1,2 degré Celcius. Les scientifiques notent que cela correspond à 2,2 degrés depuis l’époque préindustrielle et cela ajoute encore 0,2 degré par décennie.

Les émissions de carbone en cause

Dans une étude, publiée sur Advances In Atmospheric Sciences, des scientifiques chinois, italiens et américains explique aussi que les océans ont atteint une température record en 2020. Selon eux, ce sont les émissions de carbones produites par l’homme en sont la cause et que la combustion de pétrole, de charbon et de gaz naturel sont à blâmer. Ils expliquent « la principale cause du réchauffement que nous avons vu est l’augmentation des gaz à effet de serre. Presque toutes les tendances de cette période sont attribuables à l’activité humaine. » La NASA va même plus loin en expliquant qu’à ce rythme, il faudra s’attendre à ce que les températures mondiales dépassent la limite de 1,5 degré Celcisu d’ici à 2030. Pour rappel, les accords du climat de Paris avaient fixé à 2°C la limite du réchauffement global de la planète par rapport aux niveaux préindustriels.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)