La 5G va enfin débarquer dans la capitale. La charte de téléphonie mobile, signée par les opérateurs français, a été adoptée mercredi 10 mars par le Conseil de Paris, rapportent nos confrères de BFM TV. Elle permet « le lancement commercial de la 5G dans la capitale dans les prochaines semaines ».

Paris
Crédits : Chris Karidis on Unsplash

La 5G s’installe doucement dans l’hexagone. Si de nombreuses villes propose déjà la nouvelle génération de réseau mobile, la capitale siégeait parmi les derniers réticents. Selon BFM TV, le Conseil de Paris vient d’adopter son déploiement. Avec le soutien des élus de droite et malgré l’opposition des écologistes la « charte de téléphonie mobile », qui vise à encadrer le déploiement de la 5G à Paris, a été adoptée. Après une conférence citoyenne, cette dernière avait été rédigée dans l’optique de fixer plusieurs engagements à respecter pour les opérateurs comme Free, SFR, Bouygues et Orange. Ils devront jouer la carte de la transparence sur plusieurs points donc notamment la protection des données personnelles, la consommation énergétique ou encore les émissions d’ondes liées à la 5G. Cette charte « intègre ainsi des engagements sur le recyclage et le réemploi, le respect de l’Accord de Paris, l’accès au numérique pour tous et la protection des libertés » explique Anne Hidalgo, Maire de Paris sur Twitter. Elle ajoute « Paris est la première ville de France à se doter d’un dispositif de régulation pour le déploiement de la 5G. À ce jour, ce cadre est le plus protecteur en Europe » Pour le moment, la Mairie de Paris ne dit pas quand la commercialisation de cette nouvelle technologie, qui promet une latence moindre et un temps de téléchargement nettement supérieur à la 4G, sera lancée. Si vous êtes à la recherche d’une offre, vous pouvez retrouver notre guide sur les meilleurs forfaits 5G.

Aujourd’hui, à la suite de l’adoption par le #ConseilDeParis de la Charte de téléphonie mobile, Paris est la première ville de France à se doter d’un dispositif de régulation pour le déploiement de la #5G. À ce jour, ce cadre est le plus protecteur en Europe. pic.twitter.com/FBj8VQT8Xp

— Anne Hidalgo (@Anne_Hidalgo) March 10, 2021

L’exposition aux ondes sous surveillance

Parallèlement à ce déploiement de la 5G dans la capitale, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) continuera d’étudier avec attention l’exposition aux ondes dans plusieurs villes françaises. Depuis mars 2020 à Nantes et Marseille, des capteurs de mesures autonomes ont été placés à proximité des antennes 5G en test. À Paris, ils sont en place depuis le 13 novembre dernier. « Ces capteurs mesurent une dizaine de fois par jour l’exposition des ondes électromagnétiques induites par tous les équipement dans les bandes allant de 80 Mhz à 6Ghz, incluant donc la radio FM, la télévision terrestre, mais aussi le Wi-Fi et tous les types de téléphonies mobiles » explique l’institution française dans un communiqué. Le 8 mars dernier, les députés de la France Insoumise réclamaient un moratoire sur la 5G, dans le cadre de l’examen d’un projet de loi portant sur la lutte contre le dérèglement climatique. Ils redoutent que le déploiement de cette technologie soit néfaste pour l’environnement et qu’elle « induise une augmentation de la consommation » rapporte le site spécialisé NextImpact.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)