Contrairement à ce que l’on pourrait croire, notre goût pour le confort remonte probablement à il y a bien longtemps. En effet, une récente étude montre que nos ancêtres ont déjà pensé à fabriquer un bon matelas afin de dormir confortablement 200 000 ans avant nous.

Des découvertes faites en Afrique du Sud, sur le site archéologique de Border Cave, par une équipe internationale de chercheurs issus de l’Université de Witwatersrand, de deux Universités françaises, de l’Instituto Superior de Estudios Sociales (Argentine) et de l’Institut royal du patrimoine culturel (Belgique), montrent en effet qu’à cette époque, les hommes utilisaient des feuilles et des cendres pour se fabriquer une literie plus commode.

Photo d'oreillers

Crédits Pixabay

Apparemment, nos ancêtres utilisaient alors les feuilles pour le confort de leurs literies tandis que les cendres ont servi à les protéger contre les insectes, selon ces chercheurs.

Rien de mieux qu’un bon matelas pour bien dormir

Les principaux éléments du lit découverts sur le site étaient en fait des « gerbes d’herbes de la sous-famille des Panicoideae à larges feuilles », d’après ce que les chercheurs ont trouvé.

Ainsi, selon la Professeure Lyn Wadley, auteure principale de cette étude : « la pose de litière de gazon sur du frêne était une stratégie délibérée, non seulement pour créer une base isolée exempte de saletés pour la litière, mais aussi pour repousser les insectes rampants ».

En effet, outre les feuilles de Panicoideae, une espèce de graminées, les scientifiques ont également mis la main sur des restes de Tarchonanthus, une plante utilisée jusqu’à nos jours pour éloigner les insectes, dans certaines régions d’Afrique.

Une technique ingénieuse pour éloigner les insectes

« Parfois la base cendrée de la litière était un vestige de litière d’herbe plus ancienne qui avait été brûlée pour nettoyer la grotte et détruire les ravageurs. À d’autres occasions, la cendre de bois des cheminées était également utilisée comme surface propre pour une nouvelle couche de litière », a déclaré Wadley.

En effet, la cendre a depuis longtemps été utilisée comme insecticide, non seulement parce qu’elle ne permet pas le déplacement des insectes, mais également parce qu’elles les tuent en bloquant leur appareil respiratoire.

Une méthode naturelle pour s’en protéger et apparemment ces hommes primitifs étaient assez futés pour y penser. Toujours selon Wadley : « les gens pouvaient produire du feu à volonté, et ils utilisaient le feu, les cendres et les plantes médicinales pour maintenir les camps propres et exempts de ravageurs ».


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)