Après l’avoir vivement critiqué jusqu’à déposer des plaintes à l’encontre d’Apple, Facebook change son fusil d’épaule. Mark Zuckerberg voit finalement iOS 14.5 et ses nouvelles règles d’encadrement du pistage publicitaire comme une excellente nouvelle pour propulser ses solutions de vente en ligne sur Facebook et Instagram.

Crédits : Sara Kurfeß / Unsplash

C’était la guerre entre Facebook et Apple ces derniers mois. Pour rappel des faits, Apple avait annoncé des nouvelles règles d’encadrement du suivi publicitaire à venir dans iOS 14.5 — actuellement en bêta — et obligeant les développeurs d’applications à demander la permission à leurs utilisateurs avant de collecter leurs données. Cela a évidemment fait tiquer Mark Zuckerberg, fondateur et dirigeant de Facebook, dont c’est justement le cœur du business model. « La nouvelle politique d’Apple dans iOS 14 aura un impact délétère sur de nombreuses petites entreprises qui bataillent pour rester debout dans un internet libre dont nous dépendons aujourd’hui tous plus que jamais » avait ainsi déclaré Zuckerberg, tout en déposant une plainte contre Apple en indiquant vouloir lui « faire mal ». Depuis les deux firmes se battent en duel, tantôt via des campagnes publicitaires, tantôt devant la Commission européenne, mais voilà que Mark Zuckerberg vient brusquement de calmer ses ardeurs après la découverte d’une opportunité à saisir grâce à iOS 14.5.

Mark Zuckerberg apaise le ton

Après des semaines de virulentes critiques, le créateur de Facebook change brusquement de ton. « Par rapport aux premières conversations que nous avons eues sur la façon dont les gens utilisent ces outils sur Facebook et Instagram, je pense que c’est que c’est en bonne voie de devenir quelque chose d’essentiel » a-t-il déclaré à propos d’iOS 14.5. La future version d’iOS devrait en effet changer radicalement le fonctionnement de l’IDFA (Identifier for Advertising), un identifiant qui permet justement à Facebook de savoir si un utilisateur a acheté un produit après avoir été exposé à des publicités ou non. Et sans ces données, Facebook perdra de facto ces informations précieuses.

Alors, en quoi est-ce une bonne nouvelle pour Facebook ? Comme l’a indiqué Mark Zuckerberg dans une discussion sur Clubhouse, « il est possible que nous renforcions notre position si les changements d’Apple incitent plus d’entreprises à faire plus d’affaires sur nos plateformes. » En réalité, Facebook espère donc que la perte de publicités tierces vienne renforcer ses plateformes de vente en ligne, Facebook Shops et Instagram Shops, qui connaissent un succès fulgurant depuis leur lancement. Un mal pour un bien, tout compte fait ?

Nouveau Apple iPhone 12 (128 Go) – Bleu

amazon

949.00


Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d’autres sites

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)