Tech

  • Accueil
  • Tech
  • Au fait, pourquoi GoPro s’appelle GoPro ?

Les caméras GoPro sont très populaires et vous vous en servez peut-être pour filmer vos activités sportives ou pendant vos vacances. Mais savez-vous d’où vient le nom de l’entreprise ?

Vous les voyez parfois sur les casques des skieurs, sur les guidons des cyclistes ou même au bout d’une perche tenue par les surfeurs. Plus récemment, elles ont été aperçues accrochées à des drones et, plus rarement, fixées au harnais d’un animal de compagnie. Ce sont les minicaméras de GoPro, qui sont devenues très populaires auprès du grand public dans les années 2000 et 2010.

Le rêve du fondateur : Passer pro en surf

Pour qui parle un peu anglais, le nom de l’entreprise est clair comme de l’eau de roche : on peut le traduire comme « Passer professionnel ». Un choix de nom de société étrange, de prime abord, mais dont le sens se révèle en lisant une session de questions / réponses publiée sur Reddit en juillet 2015 avec Nick Woodman, le fondateur et actuel patron de GoPro. En effet, Nick Woodman voulait devenir pro… en surf.

Il explique : « En essayant de trouver une idée pour le nom de la société, je me suis demandé : ‘Qu’est-ce que mes amis et moi voulons le plus ?’ Et la réponse a été « Devenir pro (Go Pro)… nous voulons tous être des surfeurs professionnels’. En y réfléchissant davantage, j’ai réalisé que GoPro était un nom génial dans la mesure où il signifiait ‘s’y mettre à fond’, qu’importe votre passion ou votre intérêt… s’y mettre et vivre pleinement sa vie ».

caméra GoPro
Un modèle Hero de caméra GoPro. // Source : Dave Pearce

C’est en effet d’abord au monde du surf que Nick Woodman voulait proposer des caméras que l’on peut fixer au poignet, afin de pouvoir suivre les exploits des surfeurs au plus près de l’action, quand ils glissent à l’intérieur du tube formé par le rouleau de la vague ou bien dévalent à toute allure un immense mur d’eau. Et aussi quand ils se prennent de jolies gamelles en loupant un virage.

L’histoire n’aura certes pas permis à Nick Woodman d’accomplir son rêve. Mais à la place, il sera « devenu pro » dans les affaires, en concevant ces fameuses petites caméras ultrarésistantes et étanches qui permettent aujourd’hui à d’autres sportifs de se filmer en train de réaliser quelques exploits et, pour une poignée d’entre eux, de devenir pro. Le destin ne manque pas d’ironie.

La suite en vidéo

La rédaction vous recommande

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)