Dungeons & Dragons est un jeu de plateaux très populaire chez les fans d’univers médiéval et fantastique. Créé en 1970 par Gary Gygax et Dave Arneson, ce jeu de rôle permet aux joueurs d’entrer dans un univers mystique fait de sorciers, de guerriers et de monstres en tout genre.

Robert Wardhaugh, un professeur d’histoire vivant au Canada, voue un véritable culte à Dungeons & Dragons. Un article publié le 20 septembre 2020 par le site CNN, nous raconte l’histoire de cet homme qui mène la même campagne Dungeons & Dragons depuis 38 ans !

Crédits Pixabay

Robert Wardhaugh a commencé à jouer à ce jeu en 1982 avec trois de ses amis. Aujourd’hui, sa campagne réunit près de 60 joueurs.

Dungeons & Dragons, plus qu’un simple jeu

À l’époque où Robert Wardhaugh a commencé à jouer à Dungeons & Dragons, le jeu avait encore une mauvaise réputation. Certaines personnes le reliaient à des pratiques occultes et à des rituels sataniques.

« J’ai grandi dans une communauté qui ne se réjouissait pas de me voir jouer à ce jeu. Les gens n’arrivaient pas à comprendre en quoi ça consistait. C’était une communauté fondamentaliste, qui jugeait ce jeu d’un mauvais œil », a-t-il raconté.

Cela n’a pas empêché Robert Wardhaugh de s’adonner à sa passion. Pour lui, Dungeons & Dragons est bien plus qu’un simple jeu :

« Il permet aux plus jeunes d’apprendre le vocabulaire. Les adultes, quant à eux, peuvent en tirer des leçons d’histoire, de sociologie et de philosophie. Ce jeu a un énorme potentiel éducatif. Mais à l’époque, les gens n’étaient pas vraiment disposés à l’accepter. »

À lire aussi : Dungeons & Dragons pour apprendre à lire et à compter

Une passion qu’il a transmise à sa fille

Durant ces 38 ans, Robert Wardhaugh a accueilli de nombreux joueurs et s’est construit une collection de 20 000 miniatures. Sa popularité est telle, que des joueurs dispersés un peu partout au Canada font le déplacement pour pouvoir jouer avec lui.

Robert Wardhaugh organise également des parties en ligne sur Zoom pour permettre à des joueurs vivant dans d’autres pays de participer à sa campagne Dungeons & Dragons. D’après le site CNN, ces séances peuvent avoir lieu jusqu’à quatre fois par semaine.

Au cours de ces nombreuses années, Dungeons & Dragons lui a permis de resserrer les liens avec ses amis et de transmettre sa passion à sa fille. Cette dernière, qui est désormais une adolescente, a commencé à jouer à Dungeons & Dragons à l’âge de 8 ans et continue aujourd’hui de participer aux parties organisées par son père.

À lire aussi : L’histoire de Dungeons & Dragons en une image


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)