Le cerveau a beau être une formidable machine à calculer et à penser, il reste très facile à tromper. La preuve avec cette illusion qui va vous prouver à quel point notre cerveau peut parfois être très basique.

Partagée le mois dernier par un twittos japonais, l’illusion en question a rencontré un franc succès sur Twitter. Depuis sa publication, elle a en effet totalisé près de 11 000 retweet et plus de 26 000 likes.

Un oeil photographié en macro
Crédits Pixabay

Un succès qui n’a finalement rien de surprenant compte tenu de sa nature.

Quand la routourne… tourne

L’image, un GIF animé, présente deux roues évidées, des roues composées de segments bleu et jaune. A l’intérieur, une succession de flèches pointant dans diverses directions. Parfois, elles vont vers le haut, parfois vers le bas, parfois vers la gauche, parfois vers la droite.

Mais il y a plus. A certains moments de l’animation, quatre flèches apparaissent, en pointant l’intérieur ou l’extérieur de chacun de ces cercles.

De leur côté, les segments sont aussi animés et ils tournent ainsi de la gauche vers la droite en permanence.

Et justement, lorsqu’on observe attentivement l’image, on a l’impression que les roues se déplacent elles aussi. Plus perturbant encore, elles semblent en plus aller dans la direction pointée vers la flèche. Parfois, on les voit ainsi se déplacer de la gauche vers la droite, ou même encore du bas vers le haut. Et lorsque les quatre flèches citées un peu plus haut apparaissent, alors ces mêmes roues donnent l’impression de se contracter ou de s’étirer.

Une illusion qui montre la facilité avec laquelle le cerveau peut se laisser abuser

Sauf qu’en réalité, aucune de ces roues ne bouge. Elles restent fixées au même endroit et leur centre est fixe.

Mais alors, d’où vient l’impression de mouvement ? En réalité, l’illusion se fait en deux temps. Tout d’abord, le cerveau voit la roue bouger, ce qui est vrai puisqu’elle tourne sur elle-même. L’impression de déplacement, lui, provient des flèches.

Il faut bien le reconnaître, il est assez troublant de voir que notre cerveau, dont notre espèce a toujours été très fière, est capable de se laisser abuser par un subterfuge aussi basique, mais cela montre aussi les limites de notre sens d’analyse et les biais cognitifs qui peuvent en résulter.

Et si vous aimez ce genre de contenu, alors n’hésitez pas à consulter ce dossier qui liste pas mal d’illusions très impressionnantes.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)