Le premier épisode de Moon Knight sera disponible ce mercredi 30 mars 2022. Nous avons vu les 4 premiers épisodes. Cette nouvelle série Marvel livre une expérience hors du commun, une aventure prenante, hallucinée et sombre. Critique.

La nouvelle série Marvel sur Disney+ va vous changer des œuvres Marvel habituelles. Dans Moon Knight, dont le premier épisode est disponible ce mercredi 30 mars 2022, Oscar Isaac enfile le costume du héros du même nom. Ce dernier souffre d’un trouble dissociatif — il est tantôt Marc Spector, tantôt Steven Grant.

Lorsque ce premier épisode démarre, on fait d’abord la rencontre avec Steven. Employé dans la boutique de souvenirs d’un musée de Londres, il est hanté par une autre vie, comme s’il se réveillait soudain dans le corps d’un autre — sauf qu’il s’agit bien de lui. En creusant pour en apprendre davantage sur cette autre identité, il s’embarque dans une aventure n’impliquant rien de moins que des dieux égyptiens.

Quand Steven s’endort, il se passe quelque chose d’étrange… // Source : Marvel/Disney+

Si Moon Knight fait bel et bien partie du MCU (Marvel Cinematic Universe), cette saison raconte une histoire autonome, qui ne crée pas de liens avec les autres pans de l’univers Marvel. Point de mention de Thanos ni de personnages déjà apparus à l’écran auparavant (en tout cas dans les quatre premiers épisodes envoyés que nous avons vus). On sent, de toute façon, que Moon Knight s’émancipe : le ton est très différent des autres productions Marvel.

L’étrangeté de Moon Knight est sa force

Lorsque les réminiscences de son autre vie commencent à perturber le sommeil de Steven Grant, ce dernier ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Et nous non plus : on vit exactement le même vertige que lui. Il se retrouve soudain dans un autre environnement, un autre lieu, et dans une situation souvent périlleuse. La vie de Steven est régulièrement perturbée, par intermittence, par ces événements étranges où rien ne semble avoir du sens.

Dès lors, ce n’est déjà pas une origin story comme les autres. L’étrangeté est distillée progressivement dans la vie du personnage sans que l’on quitte immédiatement son quotidien. Même lorsque Steven a enfin quelques réponses, et qu’il est contraint de laisser ses habitudes derrière lui pour s’embarquer dans une quête dangereuse, tout ce qui lui arrive demeure énigmatique. On nous offre peu de repères pour appréhender ce qu’il se passe : la trame n’est autre que le propre vécu du personnage. Et ce vécu ressemble à celui d’un rêve ou d’un cauchemar. Certains événements ont l’air décousus, en plus d’être guidés par une menace latente difficile à cerner.

Les dieux de l’Égypte antique sont à l’œuvre. // Source : Marvel/Disney+

Moon Knight est une série empreinte de mystique. L’aventure du personnage est habilement construite autour de la mythologie de l’Égypte antique, dont elle s’inspire avec beaucoup de précision et même d’amour (les fans de la mythologie seront conquis). L’atmosphère qui en découle est, là encore, très étrange : la réalisation elle-même porte la sensation de vivre une hallucination.

Sans être morne, l’atmosphère a parfois des embruns nocturnes lugubres. Il en découle une série indéniablement plus sombre et pesante que l’intégralité des séries Marvel diffusées sur Disney+ depuis janvier 2021. Son originalité torturée n’est pas sans rappeler Legion qui était portée par Dan Stevens.

La direction artistique sort des sentiers battus

Moon Knight est une série bizarre, une expérience hors du commun, et c’est bien là toute sa force : elle est sa propre énigme. C’était déjà un peu le cas de WandaVision, d’une manière différente. Tout l’intérêt d’une œuvre comme celle-ci est de ne pas montrer immédiatement sa logique ni sa destination. Loin de nous perdre, c’est précisément ce qui nous accroche et nous donne envie d’en connaître davantage sur les personnages.

May Calamawy et Oscar Isaac. // Source : Marvel/Disney+

Il faut dire que la série est servie par une belle direction artistique, qui sort quelque peu des sentiers battus pour les séries super-héroïques. La photographie des environnements est irréprochable, d’autant qu’il s’agit enfin d’une série Marvel qui nous fait un peu voyager — on va à Londres puis en Égypte. Les réalisateurs, dont le travail est bien mis en valeur par la bande musicale, nous offrent un travail très artistique.

Mais c’est surtout le costume de Moon Knight qui sort du lot en matière esthétique, son design ne ressemble à celui d’aucun autre héros déjà porté à l’écran par Marvel. Il est joliment ciselé, mais suffisamment massif pour être impressionnant. Il n’est pas le même lorsqu’il est porté par Marc ou par Steven, ce qui, là encore, offre une petite spécificité agréable.

Marc Spector (Oscar Isaac) en costume de Moon Knight. // Source : Marvel/Disney+

Les 1 001 personnalités d’Oscar Isaac

Oscar Isaac était déjà un acteur impressionnant dans Dune, le film de Denis Villeneuve, mais c’est probablement avec Moon Knight qu’il nous démontre plus largement sa palette de jeu. À vrai dire, il n’a pas le choix : il doit interpréter deux versions radicalement opposées d’un même personnage. Le premier, Steven Grant, est un homme « british » peu à l’aise socialement, pas très dégourdi, plutôt cultivé, et relativement sympathique. Quand il adopte cette personnalité, Oscar Isaac est léger, drôle, un peu décalé.

Dès lors qu’il devient Marc Spector, en revanche, la tonalité de la série change soudainement en devenant plus sombre et violente. Le visage d’Oscar Isaac se durcit, son corps se rigidifie : le personnage devient impressionnant.

Moon Knight parlant avec Moon Knight dans Moon Knight. // Source : Marvel/Disney+

C’est là une performance de double jeu admirable et que l’acteur maintient avec brio. Cela n’éclipse pas pour autant Ethan Hawke, qui interprète un antagoniste qui fait froid dans le dos, ni May Calamawy, qui endosse le rôle d’une mystérieuse alliée. Ce casting officie comme un trio solide, participant à la patte artistique de la série.

Le premier épisode de Moon Knight sera disponible sur Disney+ le 30 mars 2022.


Certains liens de cet article sont affiliés.
On vous explique tout ici.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)