L’ESA se prépare actuellement à explorer les tubes de lave de la Lune à la recherche d’eau et d’abris potentiels pour les futurs colons. Dans cette optique, l’agence européenne envisage d’utiliser un robot en forme de « boule de hamster » dénommé DAEDALUS ou Descent And Exploration in Deep Autonomy of Lunar Underground Structures.

Selon les informations, le robot sphérique sera fixé à une longue attache, ce qui lui permettra d’être descendu dans les grottes lunaires. Une fois au fond, il pourra être détaché et roulera de façon autonome. Pour son travail d’exploration, le robot sera équipé de plusieurs instruments tels qu’une caméra immersive stéréoscopique, des capteurs de température, un système de lidar pour réaliser une cartographie 3D de l’intérieur des grottes, ainsi qu’un dosimètre radio. DAEDALUS pourra aussi écarter les éventuels obstacles et tester les propriétés de la roche à l’aide de bras extensibles.

Crédits Pixabay

Le robot DAEDALUS a été conçu par une équipe gérée par le Julius-Maximilians-Universität of Würzburg en Allemagne. Il est actuellement évalué par le projet Concurrent Design Facility de l’ESA dans le cadre d’une large étude axée sur les concepts de mission pour explorer les grottes lunaires. Le robot servira à explorer les grottes qui pourront offrir une protection naturelle contre les radiations, les météorites, ainsi que les températures extrêmes en surface.

Le fonctionnement du robot

En ce qui concerne le fonctionnement du robot, l’opération inclura une grue qui va servir à le faire descendre dans le tube de lave à explorer. L’énergie utilisée proviendra de panneaux solaires et le robot sera rechargé par l’intermédiaire d’une « tête de recharge » qui fonctionnera sans fil. Cette tête permettra également de transférer les données.

Selon Dorit Borrmann qui est membre de l’équipe derrière DAEDALUS, le design a été choisi par rapport au besoin d’observer l’environnement du robot sous un angle de 360°. Il est aussi nécessaire de protéger le robot des conditions difficiles de la Lune. La sphère robotisée peut détecter les obstacles au cours de la descente et naviguer de façon autonome grâce au système de stéréovision et au lidar.

Pourquoi des tubes de lave ?

Depuis un certain temps déjà, les scientifiques ont commencé à envisager que les tubes de lave de la Lune pourraient être utilisés comme des lieux d’habitation pour les premiers colons.

Selon le Dr Riccardo Pozzobon de l’Université de Padova, la comparaison des exemples terrestre, lunaire et martien montre que la gravité a un effet significatif sur la taille des tubes de lave. Sur Terre, leur diamètre peut aller jusqu’à 30 m, mais sur Mars, avec la gravité réduite, leur largeur peut aller jusqu’à 250 m. Quant à la Lune, les tubes de lave peuvent avoir une largeur de plus de 1,6 km et une longueur de plusieurs centaines de km.

Les tubes de lave lunaires sont ainsi assez larges pour abriter une base humaine. Cela représente un gros avantage pour les futures missions habitées.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)