L’industrie du jeu vidéo continue sa concentration. Gearbox Software a été avalé par le géant Embracer, et Tencent a investi dans le français DontNod.

L’industrie du jeu vidéo est en pleine métamorphose. En quelques mois, Microsoft a annoncé le rachat de Zenimax Bethesda, Nintendo a absorbé son partenaire Next Level Games, EA a mis a la main sur Codemasters, et Tencent a préparé ses pions pour de gros rachats, en commençant par Klei Entertainement. Cette première semaine de février marque de nouveaux mouvements de Tencent, mais aussi dans le reste de l’industrie.

Google Stadia a annoncé la fermeture de ses studios internes, remettant en question l’avenir du service de cloud gaming, mais l’autre grande actualité est sans aucun doute la fusion de Gearbox software et Embracer Group.

Embracer Group : le géant européen que l’on ne connaît pas

En quelques années, Embracer Group est devenu un géant de l’industrie, un colosse en Europe, et pourtant ce nom est inconnu de la plupart des joueurs. Il s’agit en fait d’une holding qui a multiplié en quelques années les rachats de studios et d’éditeurs. Aujourd’hui, Embracer regroupe pas moins de 58 studios de développement pour 5700 employés dans 45 pays.

Le groupe a annoncé le 3 février sa volonté de fusionner avec Gearbox Software, les développeurs de la série Borderlands ayant travaillé sur Alien, Duke Nukem, Brothers in Arms et la série Half-Life avec Valve (dont le nom du studio en est une référence directe). D’après le journaliste toujours bien informé Brad Sams, Microsoft était aussi intéressé par l’idée d’un rachat de Gearbox, mais les 1,37 milliard de dollars mis sur la table par Embracer pour cette fusion-acquisition, pourrait avoir dissuadé le groupe.

Le groupe Embracer a annoncé le même jour sa fusion avec Easybrain, spécialiste des jeux mobiles, et l’acquisition de Aspyr Media, un éditeur et développeur américain.

Tencent investit dans le français DontNod

Dontnod Entertainment grandit vite depuis quelques années, grâce au succès de la série Life Is Strange développé pour Square Enix. Le développeur multiplie depuis les projets, avec Vampyr pour Focus Home Interactive, Tell Me Why pour Microsoft, et Twin Mirror en indépendant. La firme a ouvert un studio à Montréal, et travaille sur six nouveaux projets.

Pour financer tout cela, DontNod Entertainment a pu accueillir un nouvel actionnaire de poids cette semaine : le géant chinois Tencent. Ce dernier possède désormais 25 % du capital du studio français, pour une somme de 30 millions d’euros. Comme pour le rachat de Klei Entertainement, cet investissement devrait permettre aux jeux DontNod de s’ouvrir les portes du marché chinois.

Quantic Dream reste indépendant et ouvre un nouveau studio

La France abrite beaucoup de studios de jeu vidéo avec un rayonnement à l’international. On peut notamment mentionner Quantic Dream, que l’on connaît pour ses jeux exclusifs réalisés sur PlayStation : Heavy Rain, Beyond Two Souls ou plus récemment Detroit Become Human. Le studio a récemment fait savoir qu’il voulait désormais se forger un avenir multiplateforme, et a annoncé la création d’un nouveau studio à Montréal ce 2 février 2021.

Le nouveau studio sera dirigé par Stéphane D’Astous, connu pour avoir dirigé Eidos Montréal puis Square Enix Montréal. Le premier jeu du studio sera supervisé par Yohan Cazaux, qui a été responsable de la conception d’Assassin’s Creed Valhalla.

Rappelons que Quantic Dream et Ubisoft ont été épinglés pour leur culture interne particulièrement toxique. Espérons donc que ce nouveau studio saura ne pas répéter ces erreurs.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)