Crédits 123RF.com

D’après les équipes en charge du James Webb Space Telescope, le deuxième instrument scientifique parmi les 4 installés sur le télescope est désormais opérationnel. L’instrument en question se nomme MIRI ou Mid-Infrared instrument, et il est constitué de deux éléments. Le premier est une caméra qui analyse l’Univers dans les longueurs d’onde de l’infrarouge moyen, et le deuxième est un spectrographe qui peut capturer le spectre de la lumière émise par les étoiles et les galaxies. Ces spectres permettent de déterminer la composition chimique de ces dernières.

Selon les informations, l’instrument MIRI peut fonctionner suivant 4 modes. Cela lui permet de se concentrer sur des aspects différents des objets étudiés. Les tests de MIRI se sont terminés par la vérification du mode d’imagerie coronographique. Ce mode permet aux astronomes de masquer l’étoile pour ne voir que la zone brillante de son atmosphère qui s’appelle le corona. C’est dans le corona que le télescope Webb peut détecter les exoplanètes autour des étoiles.

Crédits 123RF.com

Gillian Wright, chercheur principal européen en charge de MIRI, a déclaré qu’ils étaient ravis que MIRI soit maintenant un instrument de pointe fonctionnel avec des performances qui dépassent les prévisions.

Une température extrêmement basse

L’instrument MIRI a été développé par la NASA, en collaboration avec l’ESA et d’autres institutions scientifiques à travers l’Europe et l’Amérique. De tous les instruments installés sur le télescope Webb, c’est celui qui nécessite la température la plus basse pour pouvoir fonctionner correctement.

Pour pouvoir satisfaire aux besoins de MIRI et des autres instruments, il a fallu faire descendre la température de Webb jusqu’à -223°C à l’aide du bouclier solaire. Comme le télescope étudie l’Univers dans la gamme de l’infrarouge, toute source de chaleur peut créer des erreurs au niveau des capteurs qui sont très sensibles.

L’instrument MIRI en particulier exige une température encore plus basse que les autres instruments. Cette température doit être de -266° C. 7°C de moins et il s’agira du zéro absolu, un état dans lequel le mouvement des atomes s’arrête.

Pour pouvoir atteindre sa température de fonctionnement, MIRI a été équipé de refroidisseurs cryogéniques électriques.

Les autres instruments

Les équipes en charge de Webb ont récemment conclu que l’instrument FGS/NIRISS était maintenant opérationnel. FGS/NIRISS signifie Fine Guidance Sensor/Near Infrared Imager and Slitless Spectrograph.

Pour le moment, il reste encore du travail à faire sur le NIRCAM ou Near Infrared Camera, et le NIRSpec ou Near InfraRed Spectrograph. Le premier permettra de voir les galaxies les plus vieilles et les plus éloignées tandis que le deuxième est un spectrographe puissant capable d’enregistrer simultanément les spectres d’un maximum de 100 galaxies.

SOURCE: Space.com

Read More

0 CommentsClose Comments

Leave a comment

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)