Le 19 octobre 2017, les scientifiques ont détecté un objet mystérieux ayant visité notre système solaire en 1995, et son identification a mis en déroute les scientifiques. Baptisé Oumuamua, l’objet spatial a été officiellement classé comme objet interstellaire le 6 novembre 2017. Suite à quelques tergiversations, la communauté astronomique s’est accordée à le catégoriser temporairement comme une comète vers la fin de juin 2018. Plus récemment, à l’issue d’une étude, des chercheurs pensent avoir réussi à résoudre le problème.

La nouvelle recherche a été menée par des chercheurs de l’Arizona State University. Les résultats ont été publiés ce mardi 16 mars dans le journal de l’American Geophysical Union. D’après leurs analyses, Oumuamua serait le morceau d’une planète située en dehors de notre système solaire.

Selon les chercheurs, la planète d’origine aurait été percutée par un corps spatial. Ils pensent que ce corps a propulsé ce fragment de planète dans notre direction, voilà environ 500 millions d’années.

Le fragment d’une exoplanète semblable à Pluton ?

Les chercheurs de la présente étude ont remarqué une augmentation de sa vitesse lorsqu’il est passé à proximité du Soleil. Cette accélération est souvent constatée chez les comètes et est appelée « effet fusée ».

Ils ont alors cherché à savoir quel genre de glace se sublimerait assez rapidement pour être à l’origine de ce phénomène. Suite à plusieurs expériences, ils ont conclu que c’est l’azote solide qui en est la source.

« Nous pouvons raisonnablement l’identifier comme un morceau d’un ‘exo-Pluton’, une planète semblable à Pluton dans un autre système solaire. »

Steven Desh, astrophysicien à l’Arizona State University ayant participé aux recherches

A lire aussi : Et si Oumuamua n’était qu’un iceberg d’azote ?

Le premier visiteur interstellaire connu

Les astronomes ont initialement catégorisé Oumuamua comme étant une comète à cause de sa trajectoire hyperbolique. Cependant, quelques détails ne concordaient pas. Il n’était pas constitué d’eau solide et ne montrait aucun signe d’activité semblable à celle des comètes connues jusqu’à ce jour. Il a donc été reclassé parmi les astéroïdes.

Néanmoins, les caractéristiques de déplacement et les dimensions d’Oumuamua ne correspondent pas tout à fait à celles d’un astéroïde. Ni sa rotation, ni sa vitesse et encore moins sa trajectoire ne concordent pas au modèle établi pour ce type de corps céleste. Sa forme aplatie est également atypique. Pour ces raisons, les chercheurs n’ont pas pu le catégoriser correctement.

Ce qui rend la classification encore plus difficile, c’est probablement le fait qu’Oumuamua n’a été repéré que lorsqu’il s’éloignait de la Terre. À ce moment-là, il avait déjà atteint une vitesse de 196 000 mph, soit 177 792 km/h. Les scientifiques n’ont eu que très peu de temps pour l’étudier.

Notons qu’Oumuamua est le premier visiteur interstellaire identifié comme tel à avoir traversé notre système solaire.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)