Le Sri Lanka a une dette de 251 millions de dollars envers la National Iranian Oil Co. pour d’anciennes importations de pétrole. Cependant, à cause des sanctions américaines qui interdisent toute transaction avec les banques iraniennes, le Sri Lanka ne peut pas s’acquitter de sa dette avec les moyens habituels.

Pour rembourser l’argent que l’entreprise publique Ceylon Petroleum Corp. doit à l’entreprise iranienne, le Sri Lanka a ainsi conclu un accord avec l’Iran, et cet accord stipule que du thé sera utilisé pour régler la dette pétrolière. Plus précisément, le Sri Lanka va envoyer du thé à l’Iran pour payer sa dette. Selon les Sri-Lankais, ce plan ne violerait en aucun cas les sanctions de l’ONU ou des Etats-Unis.

Crédits 123RF.com

En même temps, on sait que depuis quelque temps, le Sri Lanka fait face à une crise économique importante, notamment la diminution de ses réserves de devises.

Une autre manière de rembourser une dette

Le mardi 21 décembre dernier, un protocole d’accord a été signé par les représentants des deux pays. Le protocole indique que le Sri Lanka allait régler les 251 millions de dollars de dette avec des cargaisons de thé.

Selon un rapport de BBC News, le responsable du ministère des plantations sri-lankais, Ramesh Pathirana, a déclaré que du thé d’une valeur de 5 millions de dollars sera envoyé en Iran tous les mois jusqu’à ce que la totalité de la dette soit payée.

Selon Pathirana, le thé a été classé dans la catégorie des produits alimentaires pour des raisons humanitaires. Ainsi, le plan n’implique aucune des banques iraniennes qui figurent dans la liste noire.

En pleine difficulté

D’après Fitch Ratings, le Sri Lanka serait actuellement confronté à de graves problèmes financiers. Non seulement ses réserves de devises baissent constamment, mais il doit aussi payer des dettes extérieures importantes. De plus, il doit faire face à des flux financiers limités.  Les réserves de devises du Sri Lanka auraient chuté d’environ 2 milliards de dollars depuis le mois d’août pour finir à 1,6 milliard de dollars en fin novembre.

Le Sri Lanka est l’un des premiers producteurs de thé au monde. Selon Fitch Ratings, le pays pourrait cependant avoir des soucis de défaut de paiement dans les prochains mois. En 2022, il devra déjà payer 6,9 milliards de dollars de service de la dette en devises étrangères.

D’autre part, comme c’est le cas pour de nombreux pays, la pandémie de Covid-19 a porté un coup dur aux finances extérieures du pays, déjà affaiblies par la baisse des envois de fonds.

Dans tous les cas, même si cela a résolu le problème avec l’Iran, il est clair que le thé seul ne pourra pas régler tous les problèmes de dettes du Sri Lanka.

SOURCE: Business Insider

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)