Depuis longtemps, les guêpes sont perçues comme étant des insectes effrayants, probablement à cause de leur morphologie assez intimidante et du fait qu’elles peuvent piquer et introduire leur dard dans notre peau. Cependant, tout comme les abeilles et de nombreux autres insectes, elles ont aussi un rôle important à jouer pour notre planète.

Si l’on a toujours su l’importance de l’abeille pour la biodiversité, on connait encore peu de chose sur l’importance de la guêpe. A cause de cette ignorance, cet insecte se fait tout le temps chasser, piéger et tuer, contrairement à l’abeille. D’après les scientifiques, les guêpes présenteraient pourtant plusieurs atouts écologiques et pourraient également constituer un élément essentiel dans le traitement de certaines maladies comme le cancer.

Crédits Pixabay

Selon un article publié dans la revue Biological Reviews, il existe dans le monde 100 000 espèces de guêpes dont 70 000 sont des espèces parasites.

Un atout important pour l’environnement

Parmi les bénéfices que la guêpe offre à la nature, il y a son rôle dans la régulation des populations d’insectes. En effet, se nourrissant de mouches, de moustiques et d’autres petits insectes, la guêpe nous débarrasse de ces insectes nuisibles de façon naturelle. Elle contribue ainsi énormément au contrôle de la densité de leurs populations.

Des recherches ont montré que les guêpes participaient également à la pollinisation des plantes. Plus de 960 espèces végétales seraient pollinisées par ces insectes. Parmi ces espèces, 164 dépendraient directement des guêpes, pour ne citer que les orchidées.

Importante pour l’agriculture et la médecine

En se nourrissant des insectes ravageurs, la guêpe peut être bénéfique pour l’agriculture. L’utilisation des insecticides pour protéger les récoltes pourrait ainsi être limitée. Les guêpes chasseuses peuvent aussi remplacer les insectes prédateurs ayant pour fonction de protéger les cultures agricoles. Selon les chercheurs, l’utilisation de ces insectes prédateurs requiert plus de 400 milliards de dollars par an, un budget énorme qui pourrait être minimisé si on laissait aux guêpes la chance de faire leurs preuves.   

Dans le domaine de la médecine, les scientifiques ont trouvé que « le venin de l’abeille pourrait tuer les cellules cancéreuses du sein et limiter la propagation de la tumeur ». Mais la guêpe peut aussi offrir un avantage similaire puisque son venin posséderait également certaines propriétés pouvant être utilisées pour traiter le cancer. Des recherches sont d’ailleurs en cours pour étudier l’efficacité de la toxine Polybia paulista, que l’on trouve dans le venin de la guêpe, contre les cellules cancéreuses. A part cela, le venin de la guêpe a des propriétés antimicrobiennes et contient des antibiotiques naturels que l’animal utilise pour paralyser les proies et les conserver.

Espérons ainsi que cette nouvelle façon de voir les guêpes pourra nous empêcher d’en avoir peur, même si cela semble encore assez difficile.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)