Alors que le constructeur américain de voitures électriques Tesla prévoit d’achever la construction de sa nouvelle Gigafactory de Berlin d’ici juillet 2021, une espèce de lézard habitant la forêt environnante pourrait compromettre l’avancement des travaux.

Cette espèce protégée de lézard des sables déjà recroquevillée pour son hibernation hivernale peuple en effet la forêt avoisinant le chantier de la Gigafactory de Berlin. Et après une décision prise fin de la semaine dernière par un tribunal, Tesla ne pourra pas abattre les arbres de cette forêt, car ces reptiles n’y survivraient pas.

Le site de la Gigafactory Tesla de Berlin

Crédits Pixabay

Ce n’est pas la première fois que les plans de Tesla pour la construction de la gigantesque usine de Grünheide qui sera capable de produire 500 000 voitures par an sont contrecarrés par les représentants de la faune allemande. Face à la situation, Tesla devra probablement revoir sa date prévue d’achèvement des travaux.

La Gigafactory de Berlin a déjà dû faire face à d’autres préoccupations écologiques

Pour information, ces reptiles ne sont pas les seules préoccupations environnementales auxquelles Tesla a dû faire face. En effet, en novembre 2019, en plus de la NABU et de la ligue verte qui ont déposé des recours auprès de la justice allemande concernant les reptiles en hibernation, la firme a rencontré une opposition farouche des écologistes locaux pour la cause d’une espèce de chauve-souris locale.

Christiane Schröder, directrice de la NABU, a d’ailleurs déclaré que l’idée d’une Lex Tesla spéciale qui affaiblirait les normes allemandes en matière de conservation et protection des espèces était tout bonnement inacceptable.

De plus, en raison d’un dépôt de garantie de 100 millions d’euros qui n’aurait pas été versé, Tesla a dû interrompre la construction de l’usine le jour même où la décision concernant les lézards des sables est intervenue. La construction aurait en outre été suspendue en octobre, car la firme a oublié de payer sa facture d’eau.

Le chantier de Berlin compromis par des lézards en train d’hiberner

Plus tôt ce mois-ci, les autorités allemandes ont suspendu le déboisement en cours pour protéger des serpents en hibernation. Et en dépit des efforts de Tesla à accueillir les espèces protégées en collectant et en déplaçant tous les lézards qu’elle trouvait sur place, la justice allemande a jugé que les efforts de relocalisation des reptiles n’étaient pas suffisants pour protéger cette espèce, car de nombreux lézards mâles se trouvent déjà dans leurs tanières afin d’affronter l’hiver.

Par conséquent, le 18 décembre dernier, une nouvelle ordonnance de suspension a été émise pour prolonger la précédente. On ignore pour le moment si cette affaire aura un impact sur le calendrier du constructeur concernant sa Gigafactory et l’achèvement de sa construction.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)