Le Rocketbelt, ou Man-rocket, est une sorte de sac à dos capable de faire voler un humain. Cet appareil a été conçu par Wendell F. Moore pour l’armée américaine. Cependant, le projet a été abandonné après la production de quelques prototypes. L’invention a été considérée comme un gaspillage, car il lui fallait 19 litres de peroxyde d’hydrogène comme carburant pour effectuer seulement 20 secondes de vol.

Le 8 juin 1962, l’appareil a été exposé devant des centaines d’officiers de la base militaire de Fort Eustis. Il a également été présenté devant le président John F. Kennedy sur la base militaire de Fort Bragg. Chaque démonstration a été un exploit, mais l’armée a rompu le contrat.

Image par David Mark de Pixabay
Image par David Mark de Pixabay 

Le développement du propulseur a commencé en 1953, alors que Moore travaillait comme ingénieur chez Bell Aerosystems. Il a voulu concrétiser le rêve d’un vol individuel avec un petit appareil ayant une capacité d’atterrissage et de décollage vertical.

Un succès éphémère

Vers la fin des années 1960, un accident qui s’est produit lors d’un essai a obligé Moore de s’arrêter, mais l’ingénieur Harold Graham a tout repris. Avec quelques améliorations, l’engin a réussi à faire des manœuvres plus complexes comme voler en cercle et tourner sur place.

Pendant le vol, le pilote devait porter une combinaison de protection faite de matériaux qui résistent à la chaleur. Le fait est que l’échappement et les tuyaux du moteur sont extrêmement chauds. Il se munissait également d’un casque assorti d’une protection auditive à cause du bruit assourdissant que l’appareil émettait.

Malgré le succès, le rocketbelt est tombé très vite dans l’oubli. Son utilisation avait des limites. Néanmoins, celui-ci a servi dans un film de James Bond (Thunderball) et dans un feuilleton de télévision (Lost in Space). Un show le présentant lors de l’ouverture des Jeux olympiques d’été de 1984 à Los Angeles s’est d’ailleurs soldé en réussite.

Une source d’inspiration pour les concepteurs de fusée

Le premier exemplaire se trouve, à présent, au National Air and Space Museum. Un autre est conservé au Musée national de l’air et de l’espace, près de l’aéroport de Dulles. Le dernier est gardé à l’université de New York, au département d’ingénierie industrielle et de systèmes de Buffalo.

En 2009, William P. Suitor a publié un livre intitulé « Rocketbelt Pilot’s Manual » qui explique en détail le fonctionnement, l’entretien et le ravitaillement en carburant de cet appareil.

Notons que, d’une certaine manière, les concepteurs de fusée se sont tous inspirés du Rocketbelt qui a été développé par Wendell Moore.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)