Certaines personnes angoissent à la seule idée de leur mort. D’autres, quant à elles, souhaitent connaître le moment où la faucheuse viendra, histoire (peut-être) de profiter à fond des jours qu’ils leur restent. Cette deuxième catégorie de personnes sera ravie d’apprendre qu’il existe désormais un outil qui leur permettra de prédire l’âge à laquelle ils vont mourir.

Il s’agit d’une sorte de calculatrice, baptisée Mylongevity, qui a été développée par les chercheurs de l’université d’East Anglia. Cet outil estime l’espérance de vie d’une personne en se basant sur plusieurs facteurs médicaux et sur son mode de vie.

personne triste et déprimée

Crédits photo Pixabay

Si vous ne craignez pas de découvrir le jour de votre mort, vous pouvez tester cette calculatrice en ligne en visitant le site mylongevity.org.

Un outil qui vous aidera à adopter un mode de vie plus sain

Cet outil a été développé par une équipe de scientifiques dirigée par le professeur Elena Kulinskaya. Cette dernière a expliqué que Mylongevity a été conçu, non pas pour effrayer les gens, mais pour les aider à préparer le futur et à adopter un mode de vie plus sain.

« L’espérance de vie est un élément très important dans toute planification à long terme et elle est particulièrement importante pour les personnes qui planifient leurs objectifs financiers et leurs stratégies de retraite. Cela peut également aider les gens à améliorer leur espérance de vie en modifiant leur  mode de vie », a-t-elle déclaré.

Entrez vos données en ligne

Pour connaître la date approximative de votre mort en utilisant Mylongevity, ce n’est pas compliqué ! Il vous suffit d’aller sur le site de l’application et d’y entrer vos données, dont votre nom, votre âge et votre genre. L’outil vous demandera également des informations sur votre condition physique. Pour finir, vous devrez préciser si vous êtes fumeur ou non-fumeur.

Les calculs de Mylongevity se baseront sur les données du Bureau national des statistiques.

« Le logiciel que nous avons développé est basé sur nos recherches utilisant des dossiers de santé électroniques. Dans notre analyse récente de l’espérance de vie, nous avons étudié les cas de 110 000 personnes en bonne santé qui ont atteint les 60 ans entre 1990 et 2000 pour les 25 prochaines années. Nous mettons à jour leur état de santé tous les six mois », a expliqué Elena Kulinskaya.

Les chercheurs qui ont développé cette application comptent « l’affiner pour explorer les changements de l’espérance de vie causés par la pandémie. »


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)