NFT

Le ministre délégué à la Transition numérique a exprimé l’intérêt du gouvernement pour les NFT lors d’une visite. Il est même question d’un plan d’investissement.

Il semblerait que le gouvernement s’intéresse aux NFT, et qu’il veuille, en plus, investir dedans. C’est ce qu’a déclaré Jean-Noël Barrot, le ministre délégué à la Transition numérique, lors d’une visite à la NFT Factory à Paris le 18 octobre 2022.

« La France a tous les atouts pour devenir une plateforme européenne et mondiale des NFT », a-t-il déclaré à l’AFP. « Il faut que l’on accompagne ce mouvement avec le soutien de l’argent public, dans le cadre de France 2030 [un plan d’investissement lancé par l’Élysée, ndlr] ».

NFT Que l’État va-t-il faire avec les NFT ?

Les non fungible tokens, ou jetons non fongibles en français, sont des actifs numériques inscrits dans une blockchain qui permettent d’authentifier n’importe quel fichier. Ils ont été rendus très populaires en 2021, et certains se sont vendus à des sommes records — mais ils sont aussi très controversés et critiqués par beaucoup. Bill Gates estime ainsi que les NFT sont une arnaque, fonctionnant grâce à « la théorie du plus grand imbécile ».

Le gouvernement veut investir dans les NFT. // Source : Numerama

Que viendrait donc faire l’État dans un secteur si controversé ? Cela est peu clair. La déclaration du ministre, reprise par l’AFP, reste extrêmement vague. On ignore quels moyens le gouvernement souhaite vraiment investir, ni à quels acteurs il compterait donner de l’argent. On ne sait pas non plus si les investissements toucheraient à un type de NFT en particulier, comme les NFT de collection ou les NFT artistiques. Bref, tout est flou.

Emmanuel Macron avait brièvement parlé des NFT lors de sa campagne pour sa réélection, en avril 2022. Le président avait à l’époque exprimé le souhait que les « principaux établissements culturels développent une politique en matière de NFT », notamment dans le cadre du métaverse. Depuis sa déclaration, rien n’était venu confirmer l’intérêt du gouvernement pour les non-fungible tokens, jusqu’à aujourd’hui. On ne sait cependant pas si Jean-Noël Barrot et le gouvernement veulent investir dans les NFT d’établissements culturels, ou dans d’autres.

L’heure est dure pour le marché des NFT. Les ventes de tokens s’effondrent depuis quelques mois, tous comme les prix des NFT mis en vente aux enchères. Le gouvernement arrive peut-être après l’heure de gloire des NFT, et il n’est pas sûr que son plan d’investissement puisse y changer grand-chose.

Read More

0 CommentsClose Comments

Leave a comment

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)