NFT

Le nouveau MMO Ni no Kuni aux monde et personnages dessinés par les studios Ghibli repose en réalité sur la cryptomonnaie

Joli RPG fantastique aux graphismes adorables proposés par les artistes du studio Ghibli, Ni no Kuni avait su s’imposer comme un titre singulier du genre. Après un premier opus sorti sur PlayStation 3 en occident et un second épisode plus récent paru en 2018 sur PlayStation 4 et PC, la série des Ni no Kuni continue de faire parler d’elle avec son dernier jeu en date. On ne parle pas ici des remasters du premier jeu ou du portage Switch du deuxième opus mais bel et bien de Ni no Kuni : Cross Worlds, un MMORPG mobile développé par le studio coréen Netmarble.

Sorti en 2021 sur le marché coréen, le jeu vient de faire son arrivée dans nos contrées le 25 mai dernier. Tout aussi beau que ses prédécesseurs, le titre débarque tout de même avec son lot de défauts, et pas des moindres. En effet, dès les premiers jours de jeux, les joueurs se sont plaint du système pay-to-win abusif du titre, ruinant complètement les expériences PvE et PvP que le jeu propose.

Là où un gacha pousse à la consommation, le contenu a le mérite d’être obtenu de façon aléatoire. Dans le cas de Ni no Kuni, les joueurs se plaignent de la boutique du jeu qui offre tout le contenu en accès direct à condition d’y mettre le prix. Et malheureusement, le système économique du jeu s’est révélé être encore plus problématique que les joueurs ne le pensaient. En plus de ruiner l’expérience free-to-play, la monnaie en jeu peut être utilisée comme cryptomonnaie pour alimenter le marché des NFT.

NFT Du gacha au bitcoin il n’y a qu’un pas

La version occidentale de Ni no Kuni : Cross Worlds propose de transformer les Territe obtenues en jeu en Territe Token qui peuvent ensuite être transférés dans le portefeuille crypto exclusif de Netmarble : MARBLEX. Une fois dans ce portefeuille, les MARBLEX peuvent être transformés en d’autres cryptomonnaies plus connues.

© Netmarble

Cette fonctionnalité n’est pas disponible en Corée car la spéculation au sein de jeux vidéo y est interdite, à juste titre d’ailleurs. Ces pratiques peuvent mettre en danger les joueurs les plus jeunes mais pas uniquement. Apporter un tel système dans un jeu pose nombre de problèmes qu’ils soient cantonnés au gameplay en lui-même ou bien à l’atteinte aux joueurs.

Alors que le marché des NFT est déjà en train de s’effondrer, certains jeux continuent de s’obstiner à vouloir les intégrer à leur contenu malgré les critiques permanentes de ce nouveau concept. Ni no Kuni n’échappe pas à cela, et bien qu’aucun NFT ne soit encore intégré au jeu, cela ne saurait tarder. En effet, le programme de Netmarble indique son objectif de les implémenter au jeu d’ici la fin de l’année. Ainsi, il sera possible d’acheter des éléments du jeu en tant que jetons non fongibles, ce qui veut dire qu’il existera alors des NFT indirectement signés Ghibli.

Que l’on supporte le concept des NFT en tant que tel ou non, leur ajout dans des jeux vidéo ne font jusqu’à maintenant qu’engendrer des déséquilibres qui tachent les expériences proposées. Les NFT doivent encore faire preuve d’une réelle utilité dans cette industrie, et le doute pèse sur leur capacité à réellement s’imposer un jour ou l’autre.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)