Après des mois de spéculation, les chercheurs sont enfin fixés sur l’origine du FRB 200428. D’après eux, ce signal repéré le 28 avril 2020 dans la Voie lactée provient d’un magnétar. Cette découverte représente une grande avancée pour les scientifiques qui s’interrogent depuis des années sur l’origine des FRB (Fast Radio Burst), ou sursauts radio rapides.

Pour rappel, le premier FRB a été découvert en 2007, par le radiotélescope de Parkes, en Australie. Ces signaux ont éveillé la curiosité des scientifiques en raison de leur puissance. Il faut savoir que les FRB ne durent que quelques millisecondes, mais peuvent émettre plus d’énergie que 500 millions de soleil.

Crédits Pixabay

La découverte de la source du FRB 200428 a fait l’objet de trois études publiées le 4 octobre 2020 dans la revue Nature.

Une source située à 30 000 années-lumière

Le magnétar qui a généré le FRB 200428 a été baptisé 1935+2154. D’après les chercheurs, cette étoile à neutrons est dotée d’un champ électromagnétique très intense. Sa détection remonte au 28 avril 2020 et a pu se faire grâce à un réseau international de télescopes, dont le Swift Burst Alert.

Le 1935+2154 se situe à 30 000 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Petit Renard. Ce magnétar a un diamètre d’environ 10 km est une masse qui avoisine celle du Soleil. Les données enregistrées par le radiotélescope CHIME révèlent que l’intensité du FRB émis par le 1935+2154 est 3000 fois supérieure aux autres signaux détectés à ce jour.

A lire aussi : Les signaux de FRB 121102 refont parler d’eux

Une première pour la communauté scientifique

La découverte de ce magnétar a permis aux chercheurs de répondre à certaines questions concernant l’origine des FRB. Pour eux, c’est la preuve que ces étoiles à neutron peuvent produire des signaux radio aussi puissants. D’après Brian Metzger, de l’Université de Columbia, à New York, ce genre de phénomène « fait le lien entre l’activité de notre galaxie et les événements étranges qui se déroule à des années-lumière de là. »

A lire aussi : On a détecté un nouveau FRB, très proche cette fois

Les chercheurs tentent actuellement de vérifier si les FRB détectés à ce jour proviennent tous de magnétars.

« Nous avons calculé qu’une rafale aussi intense provenant d’une autre galaxie serait indiscernable de certains sursauts radio rapides, donc cela donne vraiment du poids à la théorie suggérant que les magnétars pourraient être derrière au moins quelques FRB », a indiqué Pragya Chawla, de la collaboration CHIME.

Bien que très significative, cette découverte ne résout qu’une partie du mystère des FRB.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)