Les NFT (Non-Fungible Token), ces œuvres d’art numériques dont on en entend beaucoup parler ces temps-ci, peuvent se monnayer à des prix exorbitants. Ce qui explique par la même occasion la croissance incroyable de leur popularité.

Après diverses grandes marques, c’est maintenant au tour des robots de s’y mettre. Sophia, un robot humanoïde créé par Hanson Robotics, une entreprise spécialisée dans l’ingénierie et le robotique, nous le prouve.

Crédits Pixabay

En travaillant avec Andrea Bonaceto, un peintre italien de 31 ans, cet androïde a été en mesure de produire un impressionnant NFT. D’ailleurs, l’œuvre cocréée par Sophia est partie à 688 888 $. Ce n’a pas manqué de fortement étonné David Hanson, à la fois le créateur de Sophia et PDG d’Hanson Robotics.

Comme quoi, l’art, qui peut aujourd’hui être numérique, peut rapporter vraiment beaucoup. Même fait par un robot.

Un NFT, créé par un robot parti à presque 700 000 $

Présentée au grand public en 2016, Sophia a l’apparence d’une femme vêtue d’une robe argentée. Pour l’élaboration de ce NFT, baptisé Sophia Instantiation, ce robot a travaillé avec Bonaceto. Dans ce NFT, une vidéo au format mp4 d’une durée de 12 secondes, le portait de Bonaceto est au centre des projecteurs.

Dans cette œuvre numérique, on peut apprécier l’évolution de la représentation du peintre italien, dans divers styles. Parti pour la modique somme de 688 888 $ au cours d’une vente aux enchères, ce NFT est accompagné d’une toile physique, toujours peinte par Sophia. Dans ce fameux NFT, on peut apparemment bien reconnaître la touche d’Andrea Bonaceto, que Sophia a associée à divers styles.

C’est clair, l’art n’aura jamais de limites

En présentant ces œuvres, dans une courte vidéo, Sophia communique sa joie suite à cet accomplissement, qui représente un grand pas pour la technologie robotique dans le monde de l’art. Face à la vente des œuvres de Sophia, qui se sont pour le moins très bien passées, David Hanson n’a pas manqué de partager son étonnement.

L’arrivée des NFT a chamboulé le domaine de l’art. Qui aurait en effet pensé que ces actifs numériques pourraient se vendre à des prix atteignant des fois plusieurs millions de dollars ?

La récente vente de Sophia Instantiation en dit déjà long sur l’avenir des NFT. Jehan Chu, un collectionneur d’art, a d’ailleurs souligné qu’il y a un tas d’opportunité de gains faramineux dans ce domaine qui n’en est qu’à ses balbutiements.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)