Qualcomm travaillerait sur un nouveau SoC équipé de 8 cœurs sous stéroïdes. C’est en tout cas ce qu’affirme le média allemand WinFuture qui est souvent bien informé.

Surface Pro X

Surface Pro X

Apple a mis le feu aux poudres sur le marché de l’ARM. Avec l’arrivée de l’Apple Silicon, la première puce Apple M1 a été au-delà des attentes que l’on pouvait avoir. Les Mac ont connu une montée impressionnante de leurs performances et ont réussi la transition ARM.

La concurrence peine à réagir, néanmoins plusieurs initiatives semblent se mettre en place. Samsung est en train de concevoir un SoC ARM avec ARM pour y inclure un GPU Radeon, il équiperait un PC portable équipé de Windows 10 ARM et plus tard de Windows 10 X. Du côté de Qualcomm, WinFuture vient de livrer des détails à propos d’une nouvelle puce avec des cœurs sous stéroïdes.

Qualcomm SC8280 : des cœurs sous stéroïdes

Ce SoC, nommé Snapdragon SC8280 a priori, serait conçu pour les machines Windows. Qualcomm s’éloignerait apparemment de la combinaison de cœurs premium et économes en énergie pour une combinaison de deux clusters de cœurs hautes performances cadencés à des vitesses différentes. On se retrouvait avec quatre cœurs hautes performances, nommés « Gold+ », ainsi que quatre autres cœurs nommés « Gold ». D’après le média allemand, les cœurs « Gold+ » fonctionneraient à une fréquence d’horloge de 2,7 GHz, tandis que les cœurs « Gold » fonctionneraient à 2,43 Ghz. Il serait également question de cœurs qui dépassent les 3 GHz en fonction des variantes.

En plus du CPU boosté, Qualcomm utiliserait le GPU Adreno 690 (utilisé dans le Snapdragon 8cx Gen 2) avec une fréquence d’horloge améliorée. En plus du CPU et GPU, il faudrait compter sur un NPU intégré qui offrirait également des performances plus élevées.

WinFuture ne sait pas quand seront présentées les premières machines Windows 10 à bénéficier de cette puce, néanmoins ils évoquent un PC portable de test qui serait équipé d’un écran de 14 pouces de diagonale avec 32 Go de mémoire RAM.

La transition ARM n’est pas qu’un problème de performances

Pour rappel, la dernière puce ARM de Qualcomm 8CX Gen 2, annoncée fin 2020, permettrait de rivaliser avec les processeurs Intel Core i5 ou i7 U. Il y a également eu le processeur SQ2 de la Surface Pro X qui a offert un gain de performances. Mais au-delà des performances, le principal problème des PC sous ARM reste Windows 10. Parvenir à faire prendre la sauce ARM sur Windows, c’est tout l’enjeu de Microsoft et de ses partenaires.

Offrir une expérience similaire à celle d’un PC x86 sous Windows 10, c’est permettre aux programmes et applications de tourner de façon optimisée partout. D’ailleurs, la clé de la réussite d’Apple dans le milieu n’est pas uniquement liée aux performances de la puce M1, c’est aussi la capacité de macOS à tout faire tourner correctement sans attendre des versions adaptées des apps Mac.

MacBook et Mac Mini avec Apple M1 : quels sont les logiciels et apps prêts pour la transition ?

Pourrez-vous faire tout tourner avec votre MacBook M1 flambant neuf ? C’est la question qui revient souvent et nous vous donnons quelques réponses afin de mieux préparer cette transition.

Lire la suite

Logo

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)