La pandémie a bousculé bien des habitudes, certaines d’entre elles menaçant même de disparaitre comme d’aller au cinéma. Ted Sarandos, co-directeur général de Netflix, estime que les propriétaires des salles doivent faire des choix difficiles.

Crédit : anncapictures, Pixabay

Les salles de cinéma manquent terriblement à Ted Sarandos, a-t-il expliqué dans une longue interview à KCRW. Avec la pandémie, « les gens regardent beaucoup de films à la maison. Sortir est une expérience très différente ». Au vu du contexte sanitaire, aller voir un film sur un grand écran peut se révéler mission impossible pour de nombreux amateurs de cinéma.

Mauvaises nouvelles pour les salles de cinéma

Le co-directeur général de Netflix espère que tout finira par rentrer dans l’ordre et que l’on retrouvera des opportunités de retourner dans les salles de cinéma , « aussi bien pour les réalisateurs que pour les amoureux des films comme moi ». Mais en attendant, le pragmatisme recommande de continuer à profiter des œuvres du septième art à domicile, « voir un film au cinéma devient plus rare ».

Selon le dirigeant, il va être très difficile d’imaginer de quoi sera fait l’après crise. Il ajoute que cette industrie nécessite une importante structure financière dont le coût est, au bout du compte, supporté par les spectateurs. L’évolution des pratiques pourrait signer l’arrêt de mort de nombreuses salles et réseaux. Les propriétaires de cinéma, qui sont bien souvent les grands studios, vont devoir arbitrer.

Ted Sarandos prend l’exemple de l’activité DVD, qui était celle de Netflix avant que l’entreprise ne mise tout sur le streaming. « Nous n’avons jamais passé une minute à essayer de sauver le business du DVD. Notre avenir a toujours été dans le streaming, et toute l’énergie que nous aurions dépensé à essayer de sauver le DVD était de l’énergie qui n’allait pas servir au streaming ». Selon lui, il est impératif de mettre le client au cœur de sa stratégie.

Malgré tout, Netflix s’est porté acquéreur de plusieurs salles de cinéma, dont les prestigieux Paris Theater à New York et Egyptian Theatre de Los Angeles. Il s’agit davantage d’une démarche de préservation de patrimoine et d’image de marque que d’une volonté de créer un réseau de salles.

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)