Le Splatoon Direct vient de révéler le futur de la franchise, un épisode qui pourrait bien s’imposer comme la version ultime du jeu de tir.

À vos marques… Prêt ? Encrez ! La sortie de Splatoon 3 prévue pour le 9 septembre prochain approche à grands pas. Pour faire patienter les fans de pieuvres et autres poulpes, Nintendo vient de diffuser un Splatoon Direct exclusif plein de révélations. Au terme de cette présentation, le nouveau team shooter de la firme de Kyoto s’impose comme la version ultime de la franchise.

Tous les défauts des précédentes versions sont corrigés et les nouveautés à la pelle contribuent au charme légendaire du titre. Il y a tant de nouvelles choses à découvrir que l’on pourrait presque s’y perdre. Nous avons donc concocté un petit concentré d’informations à retenir pour les céphalopodes les plus paresseux d’entre vous qui n’ont pas eu le courage de regarder les quelque 30 minutes de présentation.

Un nouveau hub (enfin) fonctionnel

Les habitués de Splatoon le savent, une grande partie du temps de jeu est passée sur le hub, pour se préparer aux prochains affrontements. Pas souvent ergonomiques et même parfois frustrantes, les zones principales des deux précédents titres n’étaient pas des plus fonctionnelles. Dans Splatoon 3, exit le Square de Chromapolis et dites bonjour à la Cité-Clabousse. Cette nouvelle ville va bientôt recevoir les Inkling et les Octalings de tous horizons et l’accueil promet d’être chaleureux.

Perle et Coralie alias les Tenta-Cool laissent place au premier trio de l’histoire de Splatoon : les Tridenfer composés de Pasquale, Angie et Raimi. Comme a l’accoutumée, ils présenteront les bulletins de news… que l’on peut désormais passer ! Plus besoin de spammer le bouton A à l’entrée dans le jeu, les annonces peuvent désormais être diffusées dans un coin de l’écran grâce aux nouveaux téléphones des habitants de la Cité-Clabousse.

On se demande bien qui est Raimi dans ce nouveau groupe… © Nintendo

Mais le changement le plus satisfaisant reste malgré tout l’évolution du hall pour les parties multijoueur. À l’état de simple menu dans les titres précédents, cet endroit devient une véritable zone explorable avec de quoi rendre la recherche de parties plus agréable. L’aire de tir permettra de tester différentes armes, alors que des hologrammes d’amis permettent de rejoindre leur partie ou leur lobby en un clic. Rien que par ces nouveautés, l’expérience globale s’en trouve grandement améliorée.

Les messages d’annonces dans le coin de l’écran, les nouvelles boutiques mais surtout les fonctionnalités du hall pour les parties multijoueur.

Nouvelles options de personnalisation

Que serait Splatoon sans sa personnalisation à gogo ? Alors qu’il était déjà possible de devenir une véritable fashion victime, le titre de Nintendo apprend de ses concurrents pour offrir une personnalisation encore plus exhaustive. Il est désormais possible de décorer son propre casier que l’on retrouve dans le hall multijoueur. Après une partie endiablée, les casiers des joueurs rencontrés seront disponibles dans les vestiaires de votre lobby pour faire office de profil interactif.

L’accent est mis sur l’originalité et l’individualité avec de nouvelles façons de se démarquer en ligne. Avant le début d’une partie, des “Splatiquettes” s’affichent, permettant d’arborer une bannière, des badges et un titre personnalisé. En fin de partie, ce sont des émotes spéciales (à l’image de ce qui se fait notamment sur Overwatch) qui permettent de vous vanter avec style. Ce sont de simples gadgets qui apportent malgré tout une véritable plus-value à l’expérience communautaire du jeu.

Cependant, c’est du côté des armes que le titre s’offre une véritable refonte. Plus question ici d’utiliser la même monnaie que pour les autres achats, ce sont des tickets de licence d’arme qui permettent de s’offrir un nouveau joujou. Avec ce système, dégoter de nouveaux outils de peinture (et de destruction) sera beaucoup plus naturel et pratique. C’est en utilisant des armes et en montant de niveau que les joueurs pourront débloquer des tickets. Le plus innovant reste la possibilité d’obtenir des armes avant de les avoir débloquées moyennant une dépense de trois tickets (contre un seul habituellement).

Les festivals revisités

L’expérience Splatoon, c’est avant tout une expérience communautaire et de partage… Sauf quand il est temps de se lancer dans un Splatfest. Ces événements réguliers permettent aux joueurs du monde entier de choisir un camp parmi deux propositions pour faire valoir sa parole. Mayo contre ketchup, chats contre chiens, Pokémon Bleu contre Pokémon Rouge : ce sont autant de thèmes auxquels les joueurs ont déjà eu le droit. Mais attention, qui dit Splatoon 3 dit trois propositions pour des festivals encore plus déjantés !

Les trois nouvelles idoles de la Cité-Clabousse prendront chacune partie durant ces futurs festivals, à l’image de Ayo, Oly, Perle et Coralie en leur temps. Mais attention, qui dit trois camps dit structure de festival différente ! Dans Splatoon 3, ceux-ci se déroulent en deux temps. Une première partie identique à l’ancien format, avec des matchs entre deux équipes de 4. Mais attention, le final de ces nouveaux Splatfest viendra changer la donne. Des matchs inédits avec trois équipes viendront pimenter la dernière ligne droite. Le camp en tête au moment de l’activation de ce mode de jeu devra se défendre contre les deux autres camps dans une partie en 4 contre 2 contre 2.

© Nintendo

Ce nouveau format vient réinventer la formule classique du jeu pour le plus grand plaisir des crustacés et autres céphalopodes. Mais le plus beau dans tout ça, c’est qu’il sera possible de s’y essayer très prochainement en amont de la sortie du jeu ! En effet, les Tridenfer nous proposent déjà un Splatfest mondial le 28 août prochain. Celui-ci viendra remplacer le classique Splatoon Testfire ayant fait office de bêta pour les précédentes éditions du jeu. Le premier rendez-vous est donc donné dans deux semaines pour s’essayer à cette nouvelle version du jeu. Il faudra ensuite patienter encore quelques jours pour découvrir le nouveau titre, le 9 septembre. Comme le disaient si bien Ayo et Oly : à plus tard calamars !

Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)