Ce week-end, Brett P. Giroir, l’actuel secrétaire adjoint du ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) et membre du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison-Blanche a annoncé que chaque Américain devrait avoir accès à un vaccin contre le virus SARS-CoV-2 d’ici la fin du mois de juin 2021.

Une nouvelle plutôt encourageante vu que beaucoup de gens s’inquiètent de la capacité des entreprises comme Pfizer et Moderna à fabriquer des doses suffisantes pour vacciner un nombre suffisant de personnes dans un court délai.

Photo d’Angelo Esslinger – Pixabay.com

Rappelons que pour être efficace, le vaccin contre le coronavirus nécessite deux doses administrées à trois semaines d’intervalle. Ainsi, il faudra 20 millions de doses pour vacciner seulement 10 millions de personnes. Selon Dr Fauci, pour établir une immunité collective, 75 à 85 % des Américains devront être vaccinés alors qu’à ce jour, seulement 2 millions d’Américains ont reçu le vaccin anti-COVID-19.

Vaccin anti-COVID-19 : la lumière au bout du tunnel

D’après des dirigeants américains, 20 millions de personnes devraient être vaccinées d’ici la fin du mois de janvier, ce qui nécessitera une augmentation de la production de vaccins au cours des prochaines semaines.

Les autorités sanitaires rappellent toutefois que malgré l’arrivée des vaccins contre le virus SARS-CoV-2, les consignes de sécurité ne devraient pas être prises à la légère et tout le monde doit rester discipliné et vigilant.

Peter Sands, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a déclaré : « Nous sommes tellement aveuglés par l’euphorie des vaccins – la lumière au bout du tunnel – que nous sous-estimons la longueur et la dangerosité de ce tunnel ».

100 millions d’Américains seront vaccinés d’ici 2 mois

Il faut savoir qu’outre-Atlantique, certains États priorisent les travailleurs essentiels de première ligne tels que les pompiers et les personnes de plus de 75 ans pour la vaccination anti-COVID-19, d’autres accordent la priorité aux personnes de tout âge ayant des comorbidités existantes comme le diabète. Quant à l’État fédéral, le premier lot actuel de doses de vaccins anti-COVID-19 sera à priori attribué aux professionnels de santé.

L’objectif du gouvernement américain est de vacciner 100 millions de personnes d’ici la fin du mois de février. Ces personnes, qui représentent plus ou moins la taille de la population à risque importante, seraient potentiellement vaccinées entre mi-décembre et fin février.

Pour le reste de la population, l’accès au vaccin devrait être effectif d’ici fin juin. Un objectif plutôt ambitieux, certes, mais que les États-Unis espèrent bien atteindre afin de changer la donne face à la pandémie dont le pays subit les affres jusqu’à maintenant.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)