Vivre sur la planète Mars ne sera pas du tout facile pour les humains. Pour y arriver, il faudra que l’on se tourne vers des technologies qui vont permettre une vie durable dans un environnement extraterrestre. La Planète Rouge est en effet froide et sèche, et surtout, elle subit des niveaux de radiation trop élevés. De plus, l’une des plus grosses difficultés vient du fait que l’on ne peut voyager entre la Terre et Mars que seulement tous les deux ans. Dans ce contexte, l’architecte et cinéaste Vera Mulyani a mis sur pied la plateforme de design et d’innovation Mars City Design.

Au cours de son existence, Mars City Design a organisé le concours annuel dénommé « Mars City Design Challenges » au cours duquel des étudiants du monde entier créent des designs architecturaux martiens avec l’aide d’experts. Mulyani a donné le nom de « Marchitecture » à ces designs.

Crédits Pixabay

Pour l’année 2020, le concours a été axé sur le thème « Urban Farming », c’est-à-dire que les participants devaient développer des idées et des innovations architecturales qui pourront assurer une sécurité alimentaire aux colons. Mais la condition était d’aller au-delà de ce qui est basique et de trouver de nouvelles idées basées sur le principe de Mars City Design.

Pas uniquement survivre

Selon la créatrice de Mars City Design, il ne s’agit pas uniquement d’une question de survie, mais surtout de pouvoir s’épanouir sur le long terme. Les infrastructures devront ainsi être bien préparées avant l’arrivée des premiers habitants, et permettre aux humains de s’installer sur le long terme,

Mulyani a aussi indiqué que pour pouvoir réussir à habiter la planète Mars, il faudra unir les efforts de chacun et travailler ensemble. Il est essentiel de collaborer pour créer les solutions innovantes qui mèneront à une vie confortable et productive sur la Planète Rouge.

Les gagnants des trois catégories

Ainsi, dix équipes au total sont sorties gagnantes du concours pour l’année 2020. Il a été décidé de diviser les gagnants en trois catégories distinctes.

La première catégorie a été l’Ingénierie de l’Agriculture Martienne et 4 équipes gagnantes ont été sélectionnées. La première place a été obtenue par le projet Justin’s Mars Farm qui a été soumis par Justin Pourkaveh, un ingénieur des fluides thermiques travaillant dans l’aérospatial.

Le concept de Pourkaveh est principalement un système de production de nourriture constitué de modules interconnectés. Chacun de ces modules va fournir une surface de plantation de 290 m², ce qui va donner un total de 1 450 m² pour faire pousser de la nourriture. Chaque module va être équipé de fenêtres et sera capable entre autres de réguler les conditions thermiques, la quantité de lumière solaire entrante et l’humidité.

Il s’agit ici d’un concept basé sur les progrès réalisés en agriculture d’intérieur, une pratique de plus en plus répandue sur Terre et qui est généralement utilisée pour faire pousser des plantes dans les endroits inhospitaliers. D’après Pourkavah, chaque unité sera capable de produire assez de nourriture pour nourrir 9 personnes, ce qui est environ la taille d’un équipage.

Pour la catégorie Design, le premier prix a été décerné à l’ingénieur en architecture Mohamed Emad. Son projet MarSpine a été inspiré par la structure Voronoi de Lilypad, et il a été dessiné comme un système à boucle fermée qui va se tourner vers l’ISRU ou In-Situ Resource Utilization pour les matériaux de construction, la nourriture, l’eau, l’énergie ou encore l’abri pour les habitants.

Lorsque le MarSpine est vu d’en haut, on peut clairement voir que cela ressemble à la partie inférieure de Lilypad. Il s’agit d’une structure avec une branche centrale qui divise le tout en deux sections munies de réseaux de « bronchioles » s’étendant vers les bords.

D’après ce que l’on sait, la structure sera imprimée en 3D en utilisant le régolithe local combiné avec des nanotubes de carbone préfabriqués pour assurer la solidité et la durabilité, ainsi que la flexibilité.

L’enveloppe externe sera quant à elle sera recouverte de polytétrafluoroéthylène qui va réduire les frictions avec la poussière, fournir une protection supplémentaire contre les rayons UV, et assurer la stabilité de la température interne. Côté culture, MarSpine pourra soutenir trois types de systèmes agricoles : la plantation de graines terriennes directement dans le sol de Mars, l’aquaponie où des plantes poussent dans l’eau avec différents types de poisson, et l’hydroponie où les plantes poussent sans utiliser de la terre.

La troisième catégorie est la Catégorie Marchitecture, et la première place a été obtenue par Guiseppe Calabrese d’Autriche et d’Italie.

Son concept s’appelle Sprout et il découle de l’idée que l’agriculture sur Terre implique la destruction de l’environnement naturel et la production en masse de déchets. Le système de Calabrese va ainsi transformer les déchets en un processus agricole durable et en énergie.

Au centre de l’infrastructure, il y aura le Green Power House qui est un concept inventé par Michael Smith et qui imite la nature pour répondre aux besoins de l’homme. Ce sont des robots qui imprimeront en 3D des blocs de construction ressemblant à des pièces de Lego en utilisant le matériel provenant du delta dans le Cratère Jezero, des fibres de basalte extraits, et des bioplastiques.

Lorsque le Power House sera opérationnel, il pourra transformer les déchets en ressources et produire de l’électricité à l’aide de trois types de réacteurs naturels. Des robots vont également créer des murs pour les serres cylindriques et les modules d’habitation. D’autres robots vont ensuite planter dans les serres et lorsque les premiers habitants arriveront, les plantes auront eu le temps de pousser et seront prêtes à être récoltées. Le cycle sera fermé puisque les plantes vont produire la biomasse pour le générateur et celui-ci va produire le biochar, les fertilisants ainsi que l’amendement du sol.

Ainsi, voilà à peu près le genre de ferme que l’on aura sur la planète Mars dans le futur. L’avantage de ce genre d’initiative vient aussi du fait que l’on arrive à développer des concepts utilisables sur Terre.


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)