Il y a quelques mois, alors que la pandémie de Coronavirus COVID-19 mettait le monde à mal, certains pays sont parvenus à maitriser la propagation du virus sur leur territoire. Taïwan avait particulièrement fait parler de lui en avril dernier en parvenant à contenir l’épidémie sans avoir besoin de fermer les écoles ou encore confiner les habitants chez eux.

Mais comment l’île est-elle parvenue à réaliser un tel exploit alors que les plus grandes puissances mondiales comptabilisaient des centaines de milliers de cas et de décès ?

Crédits Pixabay

Eh bien, la réalisatrice américaine Alice Wu nous apporte peut-être la réponse via une longue publication sur Twitter, dans laquelle elle raconte en détail son dernier voyage au pays. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne plaisantent pas du tout avec le règlement à Taïwan !

Mise en place d’un protocole strict et efficace

Dans son tweet, Alice Wu raconte que le gouvernement taïwanais a mis en place un protocole vraiment très strict dès l’atterrissage à l’aéroport, en plus des indispensables ports de masque, distanciations sociales et contrôles de température. Tous les nouveaux arrivants en Taïwan se voient ainsi distribuer une carte SIM locale qu’ils devront utiliser tout au long de leur séjour pour que le gouvernement puisse suivre leurs déplacements à la trace. 

Tout le monde est ensuite conduit vers des hôtels spécial confinement dans des voitures « COVID-safe » pour 15 jours de quarantaine obligatoire. A l’hôtel, il n’y a aucune interaction physique entre le personnel et les clients. Ainsi, les repas sont par exemple déposés devant la porte. 

Tout le temps que dure la quarantaine, des responsables sanitaires appellent quotidiennement chaque résident pour s’enquérir de leur état de santé. Si jamais quelqu’un présente des symptômes, il est aussitôt conduit à l’hôpital. Pour ceux qui vont bien, ils peuvent quitter l’hôtel après 15 jours.

Alice Wu indique qu’on peut ensuite se rendre où on veut à condition de porter un masque et de respecter les un mètre de distance. Grâce à la carte SIM, si jamais un cas éclate, le gouvernement peut rapidement tracer tous ceux qui ont été en contact avec la personne infectée et les mettre immédiatement en isolement pour éviter la propagation de la maladie.

A lire aussi : Le Covid-19, c’est aussi plus de pauvreté dans le monde

Gare à ceux qui transgressent le règlement…

 Vous l’aurez compris, le secret de Taïwan pour endiguer la pandémie de Coronavirus c’est la mise en place d’une discipline de fer à laquelle tout le monde doit se plier sans rechigner. Et si l’envie prenait à quelqu’un de transgresser le règlement, c’est à ses risques et périls, car le gouvernement et les responsables ne plaisantent pas du tout avec l’application des sanctions.

C’est ainsi qu’il y a quelques jours, un homme s’est vu écopé d’une amende salée de 100 000 dollars taïwanais (environ 3 000 euros) pour avoir enfreint les mesures de quarantaine… l’homme, qui devait rester confiner dans sa chambre d’hôtel, est en effet sorti dans le couloir pendant huit secondes.

A lire aussi : L’effet pervers de la Covid-19

Certains pourraient trouver que toutes les mesures et les sanctions appliquées par le pays sont exagérées, mais le fait est là : depuis le début de la pandémie, Taïwan peut se vanter de ne compter que 716 cas, dont 7 décès. La France devrait peut-être en prendre de la graine ?

A note from abroad: Realizing now that I’ve been 5 days out of US that many folks back home don’t realize how other countries might be living with the ‘Rona. Here is what it was like to come to Taiwan. I think we could maybe learn a coupla things… /1 #COVID

— Alice Wu (@thatalicewu) November 21, 2020


Read More

0 CommentsClose Comments

laissez un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter

Obtenez les derniers messages et articles dans votre e-mail

 

Nous nous engageons à ne pas envoyer de spam :)